Accroc à Facebook ?

La dépendance à Facebook, n’est plus à prouver

Cet article n’est pas un énième article sur le réseau social Facebook.
Il traite plutôt de la façon dont notre affect est manipulé par Facebook.

Facebook est américain et la langue anglaise n’a que deux mots pour dire j’aime : « Like » et « Love ».
Or dans la langue française, plus riche, nous avons plusieurs expressions :
  • J’apprécie
  • J’aime bien
  • J’adore
  • Je suis amoureux
  • Pourquoi pas ?
  • A voir

Il n’y a pas cette variété de choix dans les posts Facebook.
Abordons à présent le pouce en bas, n’oublions pas que c’était le geste que faisaient les Romains de la Rome Antique, pour demander la mise à mort du malheureux gladiateur perdant dans l’arène ? C’est un geste assez fort.
Quelque soit le post, il n’y a AUCUNE nuance, pour moduler son appréciation ou pas. S’il s’agit de posts professionnels, cela passe, on oublie, mais s’il s’agit de posts d’amis(es) ?
On fait comment si cela nous indiffère ? On ne met rien ? Et on se sent comment vis-à-vis de sa copine ou de son copain quand on la (ou le) revoit ?
Et l’amie (ou l’ami) elle-même (ou lui-même), comment va t-elle (va t-il) interpréter notre silence ?
Cette façon d’être EN PERMANENCE dans la vie de ses amis(es), via Facebook a un côté intrusif.
Et quand on se revoit, du coup, on n’a plus rien à se dire :
« Ah oui, c’est bon je l’ai vu sur ton Facebook. Et à part ça ?
  • Hé ben rien, j’ai tout mis sur Facebook »


Doit-on obligatoirement « aimer » tous les posts de nos amis(es) ? 
Sous peine de les vexer ?
Comment rester soi-même ou honnête à ce compte là ? Une personne un peu fragile ou déstabilisée peut très bien le vivre mal, il n’y a qu’à voir le nombre de personnes qui règlent leur compte sur Facebook…!
Quant au fameux post proposé par Facebook, pour « célébrer l’amitié », si on ne s’est pas vu de l’année, on célèbre quoi avec son ami(e) ? Une amitié virtuelle via des posts Facebook ?

La drague sur Facebook :

Nombre de dragueurs sévissent sur Facebook, c’est une bonne opportunité, moins d’argent à dépenser en fleurs et en sortie, il suffit d’envoyer un sticker ou une photo de paysage ! Et les femmes qui s’extasient : « Ah oui Paul, c’est très joli, merci… »
Oh réveille toi ! Tu as reçu un sticker ou une photo électronique et rien d’autre ! Les fleurs tu ne les as pas eues en vrai, le paysage tu ne l’as pas vu en vrai ! Donc zéro dépenses pour ton dragueur du dimanche !
Planqué derrière son écran, c’est beaucoup plus simple de gérer une relation, on dit des choses qu’on n’oserait même pas dire à la personne en face.
Relation qui reste malgré tout virtuelle. Donc gare quand la réalité rattrape le virtuel !


Votre employeur ou le Fisc :

Sait tout de vous grâce à Facebook !



Bon posts Facebook ! 😉




Commentaires